Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un échantillon des clients de Christine:
 
Deux clientes soeurs, qui avaient négocié un tarif, (à peu près comme 80 % des clients;....... nouvelle mode) viennent  passer une semaine dans notre établissement.
Elles s'installent dans leur chambre.
Au bout de 5 minutes, l'une des deux; la meneuse, redescend avec une moue d'insatisfaction.
- Il est dit sur votre pub qu'il y a un mini frigo dans la chambre, alors qu'il n'y en a pas. Vous mettez à disposition un énorme coffre fort qui ne va pas vraiment nous servir ....
Sauf que ce qu'elles prennent pour un coffre fort est bel et bien le réfrigérateur. Se sentant un peu ridicule, elle me répond :
- Comment voulez-vous l'ouvrir, il n'y a pas de poignée !!!
                                                 
Elle s'enlisait. Il fallait juste passer la main dans le renfoncement sur le côté.

Le lendemain matin, elles arrivent au petit déjeuner.
Au distributeur automatique pour les jus de fruits,        
                                                                                                  
Au lieu d'appuyer le verre pour faire couler le breuvage, l'une d'elle appuie avec la main ...
Résultat: douche de la main au nectar.

Le surlendemain  (elles étaient là 6 jours) une de mes employées vient me prévenir qu'elles étaient en train de préparer leur pique nique du midi avec le buffet du petit déjeuner, 4 fruits, 2 yaourts, 2 compotes, 6 parts de fromage, 2 oeufs durs.....
Le midi, elles ne trouvent pas mieux que de s'installer sur la terrasse de l'hôtel, et déballent le tout.
Aussitôt, je m'empresse d'aller les voir.
Quand elles m'ont vu arriver, elles ont essayées de cacher la nourriture, mais trop tard.
Moi faisant l'étonnée
                                                    
- C'ést vraiment trés drôle, nous avons le même fournisseur de fromages, et nous prenons aussi les mêmes marques de yaourts et de compotes!!!!
                                    ****************
Je suis à la reception et ayant fini toute la paperasserie habituelle, j'observe la rue dans l'attente d'un coup de fil.
Je remarque un jeune couple qui téléphone depuis un bon moment.
                                                             
Soudain ils poussent la porte de l'hôtel.
- Bonjour.
- Bonjour, nous venons juste de réserver une chambre dans votre établissement sur internet.
- Désolé, je n'ai pas encore l'information, vous l'avez fait quand?
- Là, il y a à peine une minute, nous étions sur le trottoir devant votre hôtel!
- ?????????????????????????? C'est vrai que ç'est plus facile de reserver sur le web et ensuite entrer dans l'hôtel, plutôt que de pousser la porte et demander:
- Vous avez une chambre?
                                               
                                      ****************
Nous avons un client qui est atteint de la maladie de Tourette.
C'est un réel handicap, mais comment garder son sérieux alors que toute la terrasse est écroulée de rire quand il gare son vélo le long de la haie et le traite de "salope" pendant un quart d'heure.
                                                                                                                                                     
Pour ne pas déranger, il mange midi et soir dans sa chambre !!!!!
                                               ******************
Dernière petite chose; moi aussi je refuse de donner des renseignements sur les chambres entre 1 heure et 6 heures du matin (pourtant il y a de la demande).
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Un message anonyme sur le blog:
 
Petite mention particulière pour nos charmants clients qui, ayant fini de prendre leurs petits- déjeuner au 1er étage, descendent à la récèption au rez de chaussée pour s'alléger.... tout en nous agrémentant de suaves odeurs et d'harmonies dignes de rendre jalouse une trompette; avant de remonter dans leurs chambres.
                                             
Si les conjoints ne souffrent pas, nous si!
 
Pas de grasse matinée pour Catherine!
 
En 2006 nous avons acheté un hôtel bureau et commencé une nouvelle vie.
Une charmante dame arrive un Dimanche soir et demande si elle peut avoir son petit déjeuner le Lundi à 7 heures du matin.
Pour lui faire plaisir, Catherine accepte, alors que, normalement, le Week-End on ne sert qu'à partir de 8 heures.
Comme prévu, cette personne arrive à 7 heures, prend son petit déjeuner, puis remonte dans sa chambre finir sa nuit et réaparaître à 11 heures.
               
On n'étrangle pas les clients mais en avoir envie ça n'est pas interdit, n'est ce pas?
-----------------------------------------------------------
L'apprenti serveur et la gourmande: 
 
Une dame assez forte est installée à une table et passe commande d'un menu somme toute assez copieux. En dessert elle choisit un mi-cuit au chocolat maison servi avec une boule de glace artisanale.
Notre apprenti après avoir débarrassé la table, lui apporte le dessert, et juste après avoir servi celui ci, il ajoute:
- Et pan”!
 
           
Pour la délicatesse, ce sera une autre fois.
------------------------------------------------------------
Les végétariens carnivores d'Emmanuelle: 
 
A midi le menu du jour était :
Salade lardons emmenthal
Brochette de poulet sauce épice
Salade de fruit
 
Un groupe de onze personnes arrive. Je les installe, puis repasse prendre la commande:
- Avez vous choisi?
- Oui! me répond une dame, on prendra tous le menu du jour.
Un  des messieurs me demande:
- Est-il possible, pour 4 d'entre-nous, d'avoir du poisson à la place du poulet, car on est végétariens.
                                                 
- Oui, pas de soucis; mais en entrée c'est salade avec des LARDONS
- Oh l'entrée ça va.
Surprise je lui demande si ils sont vraiment végétariens.
- Oui
J'éclate de rire et je lui réponds:
- C'est vrai c'est la nouvelle mode
 
------------------------------------------------------------
Quelqu'un a-t-il une recette de Tartare chaud pour Alexandra?
 
Service de dimanche dernier à midi.

Un couple un peu "pinçé" passe commande.

Nous leurs servons leurs entrées (dont un tartare de légumes et queues d’écrevisses, agrémenté d'un coulis de crustacés de nos rivières).

Un peu plus tard, le serveur s'approche pour voir si tout va bien, et là, moue insatisfaite de la cliente :

- Mon tartare était froid!

                                 

Merci Madame grace à vous nous avons inventé le jeu du commentaire client.

S'il vous plait chef:

- A la 15, ils ont trouvés un fort gout de caramel à la Crème brulée.

- La 12 n'a pas apprécié la cuisson de son carpaccio elle le désirait: "à point".

- Enfin la 2 desteste l'odeur des gougeonnettes de truites, car elles sentent le poisson.

------------------------------------------------------------

Michel nous raconte quelques unes de ses aventures

Hôtel pension dans une station thermale en rhumatologie, notre clientèle est âgée.

Ce jour là au menu « Cuisse de poulet Tandoori ».  

Je débarrasse un de nos « fidèles clients », que je sais un peu étourdi. 

Lorsque je vide son assiette en cuisine, j'aperçevois au beau milieu de l’assiette sale:                                 LE.…. DENTIER DU CLIENT!!!!!

                                                       

Horreur ! 

Ne voulant pas y toucher, je jette les os et la ramène très discrètement, couverte d'une serviette pliée. La posant sur table, je jette un regard complice au client assorti d’un « hum, hum, Monsieur T ».

Il me regarde ahuri, croyant que j’amenais l’assiette pour le fromage, il me remercie. En toute discrétion, je fais demi-tour et, à peine retourné, j’entends un strident:

                                    « OH! MERDE MON DENTIER!!!» 

Pour la discrétion, tu repasseras !

                                     ****************

La dame au frelon:

Hôtel familial de 20 chambres, sans veilleur de nuit, une  pensionnaire avait tendance à confondre « assurer un  service hôtelier » et « être à son service ». Confusion très courante de nos jours. Chaque jour elle avait de nouvelles exigences.  Un dimanche,  05h00 du matin, elle me réveille par le  N° d’urgence et m’informe qu’un frelon était entré dans sa chambre. Après lui avoir demandé si elle était allergique, je l’encourage à l’en laisser sortir et d’ajouter « si dans 5 minutes ce n’est pas le cas, rappelez moi, je monterai avec le fusil de chasse mais je vous préviens, je suis très mauvais tireur »

                                     

Je ne sais pas pourquoi, elle ne m’a pas rappelé !

                                     ****************

Tiens bouffe:

Cette dame, qui, au quotidien agaçait son entourage dans la salle à manger; ne mangeait jamais de pâtisserie.

Par principe elle la prenait,  puis la refourguait avec autorité à sa voisine de droite en ajoutant …

                                                                                    

« mangez la, je l’ai payée ».

                                     ****************

Oh merci beaucoup Monsieur !!!!:

Il y a quelques années, alors que nous venions de reprendre un hôtel 3* un peu vieillissant, style formica année 70; un nouvel hôtel voisin 3* venait d’ouvrir et avait fait la couverture de Côté Sud.

Invité par le Directeur, celui-ci m’avait remis quelques plaquettes. Au même moment, chez nous, un couple n’arrêtait pas de dénigrer  nos prestations.

Profitant d’un moment d’intimité avec la dame, je lui présente la plaquette du confrère et lui propose de l’y transférer. J’avais enlevé la grille des tarifs.

                                                       

Ravie, elle accepte :

Magnifique,  je préviens mon mari, merci beaucoup Monsieur .

Au moment où la porte de l’ascenseur se referme :

Madame, madame, j’ai oublié les tarifs.

Je ne sais pourquoi mais dix minutes plus tard ils sont redescendus et là, subitement, notre hôtel avait toutes les vertus : 

le charme désuet des années … ; le personnel … aaah !  et nous, n’en parlons pas : gentils, attentionnés...

Faut dire que notre confrère était au moins 3 fois plus cher que nous !

------------------------------------------------------------

Mauvais temps au pays d'Emmanuelle:

Vendredi on a eu un orage de grêle qui a fait beaucoup de dégât dans l'après midi.                                                        

Mon mari et moi en bottes sommes en train de nettoyer la chaufferie innondée d'eau et de grêle. A l'entrée de la salle du restaurant nous avons mis des bassines, en bref état de petite castatrophe.

Deux clients arrivent pour prendre leur chambre et bien que nous voyant en train d'essayer de colmater les fuites; la seule question venant à l'esprit du Monsieur après un timide bonjour:

- On pourra manger se soir???"
On se regarde avec mon mari et on a la très forte envie de répondre:

Vous voyez bien qu'on récupère l'eau pour faire la soupe!

Mais on a plus de savoir vivre que ce Monsieur.

Vos anecdotes du mois de Juillet:
Tag(s) : #anecdotes des lecteurs

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :